Le Site MobileFacebookTwitter
Les contrôles qualité
Article créé le 13/12/2011
Accueil / Nos missions / La valorisation matière
Agrandir la photo
Agrandir l'image Agrandir la photo
Agrandir la photo
Agrandir l'image Agrandir la photo

Le flux collecte sélective, par sa composition, évolue chaque année en termes qualitatifs. Avec les contrôles qualité effectués à différentes étapes de la filière, le SYDETOM 66 peut observer les fluctuations de la qualité des déchets recyclables livrés au centre de tri.

 

  • Des contrôles de la qualité des collectes, à l’origine, sur les quais de transfert ou UTVE « M11»
  • Des contrôles de la prestation de tri au centre de tri auprès de notre délégataire : la société CYDEL S.A. « M16 »


Les M11 : contrôles qualité de la collecte sélective sur les quais de transfert

Les « M11 », labellisées ECO EMBALLAGES, sont des méthodes de contrôle qualitatif des Collectes Sélectives, qui sont réalisées au niveau des quais de transfert. Elles permettent d’évaluer la qualité des collectes sélectives par tournée. La notation est établie suivant un contrôle visuel qui quantifie les déchets interdits dans la poubelle jaune. Un coefficient de pollution est attribué à chaque nature de déchets, les plus pénalisés étant les Déchets d’Activités de Soins à Risques Infectieux (DASRI), et l’Ordure Ménagère (OM en vrac).

 

La notation finale détermine soit :

  • l’acceptation de la collecte
  • la mise en oeuvre d’un avertissement
  • le déclassement total avec la réorientation vers l’incinération et une facturation à la collectivité.

 

On note que le taux de refus général est en hausse, les contrôles M11 laissent apparaitre une réelle
dégradation qualitative de la collecte sélective :

 

  • 60 % de bonne qualité contre 75% en 2013
     
  • 38% d’avertissements contre 25% en 2013
     
  • 2% de déclassements
     

300 contrôles qualité ont été effectués en 2014, et seront renforcés en 2015 par des actions correctives
de terrain très ciblées (contrôles collecte et sensibilisation des mauvais trieurs).



Les Caractérisations

Méthode de contrôle qualitatif des Collectes Sélectives (labélisée Eco-Emballages, selon la norme X300N 258).

En 2014 : 53 ont été réalisées en Apport Volontaire et 112 en Porte à Porte. Un calendrier est établi en début d’année proportionnellement aux quantités de collecte sélective réceptionnées, cependant des échantillonnages ont également été effectués sur les « Zones Tests » de PMCA.
 

  • Coût : 11 180 € HT
     
  • Echantillons de 35kg sur les apports de collecte sélective lors des vidages au centre de tri.
     
  • Procédure : séparation de l’ensemble des produits recyclables ou non.
     

Objectif :
• Connaître la composition des poubelles jaunes
• Connaître la part de refus de tri


Cela permet localement de :
• Cibler les mauvais trieurs afin d’orienter la communication.
• Connaître les matériaux les moins triés et ainsi ajuster le discours de la communication pour augmenter les
performances.



Les M16 : Qualité du refus de tri

Méthode de contrôle (labélisée par Eco-Emballages selon la norme NF X30-437) de la prestation de tri réalisée par l’opérateur.
 

  • 24 caractérisations du refus de tri
     
  • Echantillons de 50kg
     
  • Prélèvements : au niveau du refus de la cabine de tri.
     
  • Procédure : séparation des matériaux recyclables du refus réel, en analysant chaque
    famille de produits.
  • Objectif double :
    - Connaître la part de refus due aux habitants (Erreur de tri /verre/OM)
    - Connaître la part due au process de tri. (L’analyse des différents matériaux recyclables permet également de cibler les défaillances)

Les résultats de ces caractérisations confirment la présence de recyclables dans le refus de tri. Pour l’année 2014, cette part est établie à 16.49%. Après analyse de la part de recyclable on peut estimer un tonnage perdu de 803,70 T.

 


 

SYDETOM66
SYDETOM WEBTV
Facebook Twitter
Site Mobile
Zone de téléchargements
Sydetom en photos
Espace collectivités
Marchés publics
Contact & Accès
Découvrez le site du compostage
Crédits Photos : Yann Le Borgne - JR PAC Photography - Marcel Pixel
Fermer