Le Site MobileFacebookTwitter
Guide des espèces Végétales : comment choisir son secteur ?! (page en cours de traitement)
Article créé le 28/10/2013
Accueil / Composter / Jardinage Naturel
Cet outil pédagogique à destination detous les jardiniers (communaux ou particuliers), agriculteurs ou autres acteurs du Développement Durable doit inciter à replanter «local» et préférer les plantes ancestrales.
Agrandir l'imageCet outil pédagogique à destination detous les jardiniers (communaux ou particuliers), agriculteurs ou autres acteurs du Développement Durable doit inciter à replanter «local» et préférer les plantes ancestrales.
Pour les espaces verts esthétiques et durable.
Agrandir l'imagePour les espaces verts esthétiques et durable.

 

 

Ce guide est destiné aux différentes intercommunalités des Pyrénées-Orientales. Il contient une sélection d’espèces végétales, parfois méconnues, adaptées aux contraintes locales.

L’extrême variété du département d’un point de vue géographique, géologique et climatique est à  l’origine de son découpage en 7 zones distinctes.

 

 

 

 Téléchargez librement la carte des especes végétales http://www.sydetom66.fr/download.php

 

 

En 2012, le Sydetom66 a traité plus de 40 000 Tonnes de déchets verts,  un gisement en constante augmentation !

 

Pourquoi utiliser des espèces locales et dans nos espaces verts ?

 

Des végétaux à croissance lente, produisant peu de déchets verts.

Des végétaux économes en eau, adaptés à la sécheresse estivale.

Des végétaux adaptés à leur milieu : au climat, au sol, à la topographie.

Des végétaux très variés, symbole de la très grande biodiversité des P-O améliorant la qualité paysagère des aménagements.

Des végétaux rustiques, peu sensibles aux maladies permettant de limiter voire de stopper l’utilisation de pesticides.

Des végétaux chargés d’histoire, symboles de l’identité de nos territoires.

 

 

Quels sont les intérêts du paillage organique ?

 

Réduire ou empêcher la pousse des mauvaises herbes.

Enrichir le sol en matière organique.

Limiter l’évapotranspiration et par conséquent limiter ou arrêter l’arrosage.

Favoriser la biodiversité des organismes présents dans un sol.

Recycler les végétaux sur place et réduire la production de déchets verts.

 

 

Pourquoi éviter les pelouses en climat méditerranéen?

 

Fortes consommatrices en eau.

Produisent beaucoup de déchets verts.

Nécessitent beaucoup d’entretien et utilisent souvent des pesticides

(possibilité de les remplacer par des espèces couvre-sol).

 

 

Pourquoi planter des végétaux jeunes ?

 

Favoriser l’enracinement et l’acclimatation des plants.

Augmenter la résistance au vent et les problèmes de courbure.

Limiter les descentes de cimes.

Réduire la mortalité dans les plantations.

Réduire les coûts à l’achat.

 

 

Pourquoi éviter les espèces exotiques envahissantes ?

 

Des végétaux présentant des qualités intéressantes (résistance, croissance, floraison, originalité…) mais dangereux pour l’environnement. Originaires de pays étrangers parfois lointains, ces végétaux adaptés à nos climats locaux ont une croissance et une capacité de reproduction supérieures aux plantes autochtones. Leur prolifération peut entraîner de graves conséquences au niveau économique, sanitaire et écologique. Ces espèces exotiques constituent aujourd’hui la plus grande menace pour la biodiversité.

 

Cet outil pédagogique à destination de tous les jardiniers (communaux ou particuliers), agriculteurs ou

autres acteurs du Développement Durable doit inciter à replanter «local» et préférer les plantes ancestrales que nous

avons toujours connu au détriment des belles exotiques souvent cause de beaucoup d’ennuis.

 

Pour connaître la liste complète de ces espèces, consulter le site réalisé par le

Conservatoire Botanique National de Porquerolles : http://www.invmed.fr/

 

 

 

 

 

Document réalisé par Renaud BROCHIERIO, professeur d’écologie







SYDETOM66
SYDETOM WEBTV
Facebook Twitter
Site Mobile
Zone de téléchargements
Sydetom en photos
Espace collectivités
Marchés publics
Contact & Accès
Découvrez le site du compostage
Crédits Photos : Yann Le Borgne - JR PAC Photography - Marcel Pixel