Le Site MobileFacebookTwitter
COMPOSTAGE OU EPANDAGE DES BOUES D’EPURATION ELUS ET PROFESSIONNELS S’INQUIETENT POUR LA FILIERE
Article créé le 21/03/2019
Accueil / Le Mag / A la une
Le fonctionnement d'une station d'épuration (source Cemagref)
Agrandir l'image Le fonctionnement d'une station d'épuration (source Cemagref)
Épandage des boues d'épuration
Agrandir l'image Épandage des boues d'épuration

Des associations d’élus et de professionnels de l’assainissement et de la valorisation organique estiment que la filière compostage des boues d’épuration est menacée. En cause : certaines mesures de la Feuille de route économie circulaire.

 

 

 

« Interdire de façon dogmatique le mélange des déchets organiques reviendrait donc à condamner le compostage des boues (issues des stations d’épuration), voire le principe même de leur retour au sol », s’inquiètent dans un communiqué commun des associations d’élus et des professionnels de l’assainissement ainsi que la valorisation organique. « La seule alternative serait alors de les incinérer ce qui aurait un impact significatif sur le prix de l’eau ».

A l’origine de leur mobilisation, la présentation du volet agricole de la Feuille de route économie circulaire (Frec) au Salon de l’Agriculture. Le document décline des mesures pour encourager les boucles vertueuses au sein du monde agricole ainsi qu’avec d’autres acteurs.

 

Pour ce qui concerne les boues issues des stations d’épuration, il pointe que ces matières peuvent contenir des contaminants tels que des éléments traces métalliques, des résidus de médicaments, des agents microbiologiques, du plastique ou du verre.

 

« Ces contaminants sont susceptibles de polluer de façon irréversible les sols agricoles et de menacer la production agricole. Il est donc important de veiller sur la qualité-la valeur agronomique et l’innocuité- de ces matières issues du recyclage », indique-t-il.

 

Un socle pour règlementer les contaminants à venir

 

La Frec prévoit au sein « d’un pacte de confiance » de permettre de définir les conditions de la valorisation des matières et des déchets organiques sur les sols agricoles. « Un socle commun règlementant les principaux contaminants des matières organiques d’origine résiduaire sera établi », indique le document. Il devrait  être mis en place courant 2019

 

Sources : Actu-Environnement-mars 2019           

SYDETOM66
SYDETOM WEBTV
Facebook Twitter
Site Mobile
Zone de téléchargements
Sydetom en photos
Espace collectivités
Marchés publics
Contact & Accès
Découvrez le site du compostage
Consultez notre charte de protection des données personnelles
Crédits Photos : Yann Le Borgne - JR PAC Photography - Marcel Pixel